Didon et Énée, la version marionnette

Didon et Énée est un opéra du 17e siècle composé par Henry Purcell dont le livret est de Nahum Tate. Il est basé sur l’histoire classique de Didon, triste reine de Carthage, ville qu’elle est supposé avoir fondée en Afrique du Nord après avoir de peu échappé à la mort dans son pays d’origine, la Phénicie.  Elle retrouve l’amour et la passion quand un ravissant héro troyen échoue sur ses plages, mais trois méchantes sorcières, dédiées à sa destruction, conspirent contre son nouveau bonheur…

Puppet of Queen Dido

Notre version avec des marionnettes a été présentée en collaboration avec les musiciens et les chanteurs de la Postmodern Camerata Society de Vancouver et à l’aide de plusieurs types de marionnettes. Leur conception s’inspire de l’art ancien grec et carthaginois de la période où l’histoire se déroule, ainsi que du style baroque du temps de Purcell, quand les marionnettes et les guignols italiens venaient s’installer en Europe pour y commencer les fameuses traditions de Polichinelle et de Punch et Judy.

  • Directeur artistique: Kris Fleerackers
  • Conducteur: Charles Barber
  • Chanteurs: Melissa Howell, Alexandra Hill, Andrew Greenwood, Orla Brundrett, Fabiana Katz et CD Saint
  • Orchestre: Sarah Ho, Ji In Kim, Thomas Beckman, Brian Mix et Megan Bradfield
  • Clavecin: Nicole Linaksita
  • Marionnettistes: Kris Fleerackers, Mika Laulainen, Jacqueline Tryāček
  • Marionnettes crées par Kris Fleerackers, masques et poupées vaudou par Jacqueline Tryāček
  • Éclairage par Mika Laulainen

 

(Photos de la performance © Michelle Doherty, Diamond’s Edge Photography)

Tout contenu du site © Kris Fleerackers sauf indication